Planetoscope, statistiques mondiales écologiques en temps réel

Statistiques mondiales écologiques en temps réel*

Consoglobe

Le Planetoscope permet de mesurer les ordres de grandeurs essentiels du développement durable et de l'écologie, rapportés à la seconde

24h dans le monde
24h en France
Les cartes
Positive attitude
Noël Noël !

Nombre de déchets spatiaux et satellitaires qui tombent sur Terre

Envoyer à un ami
J'affiche cette stat sur mon site !

Nombre de déchets spatiaux et satellitaires qui tombent sur Terre

Infos complementaires
Il y a autour de la terre 29 000 objets dont la taille est supérieure à une tasse de café.

Chaque jour il tombe une dizaine de déchets satellitaires de taille significative sur Terre et des milliers de débris de toute petite taille. La plupart se désintègrent complètement. Un objet de plusieurs tonnes tombe de son orbite une fois par an.

Depuis le 1er janvier
Chargement ...
Depuis que vous êtes connecté
Chargement ...

Déchets spatiaux et pollution spatiale

 

 

 

Débris satellitaires

 

D'après la NASA, il y a en 2011, 22 000 débris spatiaux de taille mesurable (dont 3.396 satellites non opérationnels) et à des millions de débris trop petits pour être enregistrés. Le nombre de déchets spatiaux à doublé entre 2001 et 201. Les premiers débris spatiaux date de 1957. 

 

Le réseau de surveillance spatiale des États-Unis, qui, lui, scrute les objets d’au moins 10 cm de diamètre, décomptait 9.949 objets en décembre 2006 puis 16.094 débris en juillet 2011. Mais la plupart des débrits spatiaux, environ 35 millions, sont aussi petits qu’un insecte. Ces débris vont vite, très vite. Ils se déplacent à 8 kilomètres  par secoonde contre 150 mètres par seconde pour un TGV.

 

Le nombre de ces déchets dans l'espace devient en effet si grand qu’ils risquent de se heurter les uns les autres et d’augmenter ainsi leur nombre.  Les débris spatiaux se situent le plus souvent en orbite basse, c’est-à-dire à une altitude comprise entre 200 et 2 000 kilomètres au-dessus de la Terre. 

 

 

Combien de déchets dans l'espace ? 


29 000
Il y a autour de la terre 29 000 objets dont la taille est supérieure à une tasse de café.

700 000
Il y a 700 000 objets en orbite autour de la terre dont la taille est supérieure à 1 cm.


Combien de satellites autour de la terre ?

 

6 600
Depuis le premier Spoutnik lancé en 1957, 6600 satellites ont été mis en orbite (2017).
Seuls 1100 sont toujours en activité. Les autres sont des débris inertes.

source : RSA 2017


Quelle est la vitesse des déchets ?

 

25 000 km/h
C'est la vitesse de rotation des débris autour de la terre. À cette vitesse l'impact d'un déchet d'un centimètre équivaut à la puissance d'une grenade.


240

C'est le nombre d'explosions d'engins en orbite qui ont été recensées.


10
C'est le nombre de collisions qui ont été recensées autour de la terre.

 

 

 

En janvier 2007, la Chine a procédé à la destruction d’un satellite pour tester ses missiles antisatellites, puis en février 2009 a eu lieu la collision accidentelle d’un satellite de télécommunications Iridium et d’un satellite russe hors d’usage. Ces deux événements ont à eux seuls plus que doublé le nombre de débris spatiaux recensés, dont une partie seulement s’est autodétruite depuis en rentrant dans l’atmosphère.

 

Chaque jour on estime qu'il y a une dizaine d'objets de taille significative qui tombe de l'orbitre terrestre sur terre.

 

Cette image est une illustration des millions de débris spatiaux qui tournent autour de la Terre. Attention : la taille des débris est exagérée par rapport à celle de la Terre (© ESA, 2009)

Cette image est une illustration des millions de débris spatiaux qui tournent autour de la Terre.

Attention : la taille des débris est exagérée par rapport à celle de la Terre (© ESA, 2009)

 

 

 

Quels risques causent ces chutes de déchets spatiaux ?

 

 

Le risque qu’une personne reçoive une morceau de satellite d'une demi-tonne qui tombe sur Terre est évalué à 1 sur 3200. Il n’y a d'ailleurs jamais eu de cas connu d’une blessure ou de dégâts majeurs consécutifs à ces chutes de débris spatiaux ou satellitaires.

 

Compte tenu que nous sommes 7 milliards d’individus, cela fait un risque sur 22 milliards par personne.

 

Gagner au loto est nettement plus probable, avec une chance sur 14 millions…

 

Un engins de très grand taille, près de 6 tonnes, tombe en moyenne 1 fois par an sur Terre. Un satellite de plusieurs tonnes se désintégre en entrant dans l’atmosphère mais pas entièrement : il en reste près d’une demi-tonne.

 

Les risques sont plutôt dans l'espace : Le 28 juin 2011, des astronautes ont échappé de justesse à un accident. Un débris spatial est passé très près de leur appareil. La Station spatiale internationale (ISS) effectue régulièrement des manœuvres pour éviter le risque de collision avec les déchets spatiaux.

 

 

 

 

Liste de chute de déchets spatiaux importants

 

En 2007, la Chine avait accru le nombre de ces débris en testant des missiles antisatellites qui avaient pulvérisé un satellite météo en 150 000 morceaux


  • Janvier 1978, Cosmos 954 s'écrase dans le grand nord canadien.
  • Le 11 juillet 1979, désintégration de la station Skylab lors de sa rentrée dans l'atmosphère.
  • Fevrier 1983, Cosmo 1402 est détruit lors de sa rentrée dans l'atmosphère.
  • Le 22 janvier 1997, chute du réservoir d'une fusée Delta 2 au Texas .
  • Le 22 mars 2001, chute de la station MIR.
  • Le 24 septembre à 4 h 00 TU, chute du satellite UARS
  • Octobre 2011, chute de météorite dans l'Essonne

 



Crédits : ESA/CNES Activité Optique Vidéo du CSG/Latitude 5/S. Quartararo.

 


Toutes les statistiques mondiales astronomie

 

*

 

 

 

 

 

 

Commentaires / Ajouts

Le Planetoscope est alimenté par des bases de données du monde entier et … par vous !


Ajoutez une information, un commentaire, des précisions ou d’autres statistiques.
Message de : BONNAL

Bonjour, Félicitations pour votre site, très sympa. Concernant le nombre d'objets de plus de 1 tonne rentrant chaque jour, il s'agit plutôt de 1 par semaine que de 1 par an (source www.space-track.org). Ces derniers 30 jours nous avons eu la rentrée de 2 étages supérieurs de Soyouz, 1 Falcon 9, 1 Ariane 4LP et le Progress M27, tous en rentrée aléatoire, tous de plusieurs tonnes (4 ou 5 en moyenne). Bien amicalement Christophe Bonnal CNES - Président de la Commission Débris de l'Académie Internationale Astronautique
Repères

Statistiques  Astronomie

 

13 700 000 000
L'univers visible s'arrête à 13.7 années-lumière : les téléscopes ne peuvent voir plus loin que cet "horizon cosmologique". La galaxie la plus lointaine observé est à 12.9 milliards d'années-lumière.

 

10 à 100 000 000 
Les étoiles vivent de 10 (étoiles brillantes, super géantes) à 100 milliards d'années (naines)

4%

Selon le scénario scientifique le plus accepté, l'univers n'est composé que de 4% de matière ordinaire, de 23% de matière inconnue et de 73% d'énergie
la ceinture d'astéroides 

107 320
La Terre orbite autour du soleil à la vitesse de 107,320 km heure

 

5,940,000,000,000,000,000,000 
C'est le poids de la planète Terre en tonnes 

galaxies 

 400 000 000 000
La voie lactée, notre galaxie, compte entre 200 et 400 milliards d'étoiles selon les estimations, dont notre soleil et dont 200 milliards d'étoiles naines.

 galaxies

13 000 000 000
L'âge de notre galaxie, la voie lactée, est de 13 à 14 milliards d'années

 voie lactée

35 000
Notre soleil est distant du centre du "disque galactique" de 25 à 35 000 années lumière

9 460 730 472 580

La vitesse de la lumière dans le vide est de 299 792 458 m/s et une année-lumière est égale à  9 460 730 472 580 km

200 000 000 000

Selon une étude menée par l'équipe du MOA qui a étudié 50 millions d'étoiles grâce à la technique de "lentille gravitationnelle", il y aurait dans la galaxie beaucoup plus d'étoiles flottantes qu'on ne le pensait : il y a 400 milliards d'étoiles, de la taille de Jupiter, voire plus, qui éjectées de leur système solaire, dérivent dans le vide sidéral. Le nombre d'étoiles flottantes dans la voie lactée serait donc le double du nombre d'étoiles (200 milliards)

© 2012 Planetoscope.com